AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ross Creek vous a ouvert ses portes le 23 mars 2018. La petite ville vous attend.
Submergez-nous dans votre créativité !
Nous tenons à vous remercier chers membres de nous être fidèles.
Sans votre support et votre chaleurosité, le forum ne serait pas ce qu'il est. Merci !

Partagez | 
 

 Fight or die ! [Viktor & Darell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Vampire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/04/2018
Messages : 609

MessageSujet: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Sam 13 Oct - 13:04



Viktor et Darell - Fight or die !



Les affaires de la lignée Baron restaient florissantes malgré les événements troublées qui se déroulaient à Ross Creek ; le maître y veillait personnellement. Les vampires appartenant à son cercle de confiance continuait de le rejoindre dans son fief, afin de s'organiser et couvrir un maximum la zone. Entre les chasseurs, dont les projets restaient encore obscurs, et les divers manifestations surnaturels se déroulant dans la bourgade, avec l’activité récente à l’Asylum ainsi que les instincts exacerbés des créatures, Darell préférait que les vampires expérimentés veillent sur leurs rejetons. L'organisation se mettait doucement en place dans l'ombre, pendant qu'il gérait les petits soupçons des flics de la ville.

La veille, son chasseur l'avait informé de son retour d'une mission réalisée à la demande du vampire, qui fut un succès, évidement. Darell connaissait les habitudes de son homme de main, qui devait se trouver à armurerie basée dans le sous-sol. Il devait se tenir prêt à partir au moindre claquement de doigts, toujours, et Viktor était très discipliné. Parfaitement dressé. Malgré les apparences et les permissions accordées par le maître, la relation entre les deux hommes restaient inchangées, contrairement aux moyens de pression. Darell avait dépassé les limites du chasseur pour le remodeler à l'image souhaité et sa soumission était encore plus exquise aujourd'hui, car elle était offerte avec presque des courbettes. C'était jouissif, il fallait l'admettre. Mais, c'était surtout les compétences de l'homme qui intéressait le vampire, comme celles de sa petite femme, d'ailleurs.

Baron descendit jusqu'à la pièce d'armes qui renfermait également un espace d'entraînement. Il retrouva le chasseur, évidemment, occupé à nettoyer son artillerie. Viktor, le salua le vampire. J'ai transféré à ta femme le dossier que tu m'as remis hier sur mon bureau suite au succès de ta mission. Elle te fera connaître l'identité de ta prochaine cible quand elle l'aura localisé. Au fait, tu as noté des points de comportements intéressants quand tu as raccompagné le jeune Ambrose chez lui ? Des détails qui pouvaient lui permettre de manipuler au mieux le sorcier. Il le laissait mariner encore un peu dans son jus, mais Darell irait bientôt frapper à sa porte pour une petite piqûre de rappel avec le meurtre de sa mère pour prétexte.




N.1
Revenir en haut Aller en bas


Loup-garou

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/10/2018
Messages : 59

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Dim 14 Oct - 9:33

Fight or Die !
viktor & darell

« The army is the true nobility of our country. »
Le vent dans les cheveux. L’air frais sur ma peau. Une respiration lente. Et moi, étendue, main sur la gâchette de mon Cheytac noir, attendant depuis des lustres que ma cible se montre, là, à environ mille cinq cent mètres de distances. Mon coeur aux battements lent maintient ma concentration, je n’ai pas relever la tête depuis tant de temps que je ne saurais dire si j’ai véritablement des crampes dans la zone de mes cervicales. La nuit ne va pas tarder, et si celle ci arrive avant mon tir, je n’étais pas certains de rester en vie. Et là. Une lumière me fis mentir. La lumière, au trente deuxième étage d’un hôtel anglais venait de s’allumer. Chambre 3228. Exposé Ouest. Ma cible venait de rentrer, et il n’était pas seul. «  Tss… » m’entendis je sortir en voyant l’escorte l’accompagnant. Elle allait avoir une drôle de surprise se soir. Je pris une profonde inspiration, lu les informations de courant et, retins ma respiration. Le doigt, mon index, actionna la détente. La balle sortis, le recul fut comme toujours énorme. Une balle, totalement en argent, gravé de mon surnom, Shark’s bite, filait à toutes vitesse vers son point de destination. Elle traversa la vitre de trois centimètres comme du beurre et vint se loger, parfaitement dans la tête de la cible demandé par Baron. Je pouvais presque entendre l’escorte hurler de peur en voyant son client abattu. Un sourire se dessina sur mon visage, tandis que je me relevais pour partir. La deuxième partie de ma mission aller commencer. Récupérer la tête.

Je devais attendre un peu, quelques heures, à quelques jours. Je me fis discret et lorsqu’il fut l’heure, ce fut avec ma hache que j'allais découper la tête de ma victime. Et je repartais comme si de rien n’était, tout en laissant un cadavre dans une morgue. Ce genre de manoeuvre était risquée, et je l’a faisait rarement mais l’adrénaline coulant dans mes veines me donner la force nécessaire à l’accomplissement de mes missions, ça et la pression de Baron… Comme toujours, mon retour se fit en plusieurs étapes. Deux jours après l’assassinat à Londres, j’étais de retour à Ross Creek. J’avais pu récupérer dans les affaires personnels, les données quémander par mon Maître. Durant le retour j’avais largement le temps d’établir un dossier contenant mon rapport et les diverses photos.

J’étais arrivé vers trois heures du matin, comme presque à chaque fois. Je déposais généralement mon dossier concernant la cible à abattre ainsi que le coffret noir comportant la tête de celui-ci,  avant d’aller nettoyer mon artillerie mais cette fois ci, le sommeil avait réclamé mon attention ainsi que ma femme. J’avais remis au lendemain le nettoyage et était partie prendre un peu de repos. Il devait être quelques choses comme six heures trente quand j’entendis la porte grinçante de mon lieu de travail s’ouvrir. Baron Ça ne pouvait être que lui. Il était rare que James me rende visite à l’improviste contrairement à mon patron. « Bonsoir. » répondis je avant qu’il n’enchaîne. Sandra était mon intermédiaire de mission depuis que Darell avait eu la gentillesse de m’annoncer qu’il ne l'avait jamais tué… J’écoutais tout en manipulant mon fusil duquel je retirer les différents éléments. Je tourna la tête de côté en entendant la question.

J’avais ramener le jeune sorcier chez lui, totalement déboussolé, fatigué et je me suis même demandé si celui-ci n’allait pas rendre l’âme avant qu’il n’arrive chez lui. Je n’étais pas Baron, loin de là. J’avais récupérer le gamin avant qu’il ne s’écroule et l’avais caler dans son lit. Je put m’empêcher de faire un tour de sa propriété d’ailleurs. Intérieur comme extérieur. Toutes informations pour mon maître était intéressantes et augmenter sa manipulation. Je nettoya le silencieux, faisant toujours dos au vampire et finalement répondis : « Rien de notable. Je l’ai raccompagné chez lui au vu du peu de coordination qui lui rester et j’en ai profité pour jeter un oeil dans son logement, intérieur comme extérieur mais je n’ai rien trouvé d’intéressant... » Je n’avais rien à communiquer de plus à son sujet. C’est à ce moment là que je reçus un message sur mon portable. Sandra. Enfin non. Dustblood qui me communiquer la prochaine cible. Je souris, laissant mon arme inapte au service et partit chercher la tablette non loin de là pour voir s’afficher l’image de ma prochaine cible, revenant me caler contre la table. « Berlin… » Cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas foutu les pieds… J’éteignais l’écran, relevant mon visage vers Baron. Si celui-ci était encore présent même en lui ayant communiquer mon rapport concis vis à vis du jeune Ambrose, c’était que mon patron avait d’autre chose à me demander… Je posais la tablette derrière moi, croisant les bras et les jambes, attendant que mon maître crache ses questions qu’il avait derrière la tête.
        
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas


Vampire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/04/2018
Messages : 609

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Mer 17 Oct - 5:18



Viktor et Darell - Fight or die !


La discipline était une qualité que savait apprécier le vampire à sa juste valeur, comme la rigueur et le perfectionnisme, des traits de personnalité composant le chasseur qui travaillait pour son compte. Darell observait les gestes maîtrisés et méticuleux du soldat démontant son arme pour en faire l'entretient, des mécanismes automatiques comme on s'habillait pour quitter une demeure, les armes étaient la continuité du corps de l'humain. Il ne se séparait jamais de certaines, comme une partie de son âme, un comportement adopté également par Baron, qui avait toujours une lame en argent dissimulée sous ses vêtements. Les fusils étaient de merveilleuses inventions, il fallait l'admettre, mais le meilleur moyen de se débarrasser d'un loup ou d'une créature surnaturelle restait une bonne vieille décapitation. Ça faisait un moment, d'ailleurs, que le vampire ne s'était pas adonné à une petite chasse punitive, son autorité faisait son effet.

Le vampire laissa échappé un léger ricanement amusé quand le chasseur fit allusion aux bons traitements accordés au sorcier enragé. Darell s’était montré conciliant malgré la nécessité évidente de corrections pour dresser le jeune Ambrose. Néanmoins, il avait joué tactique en lui offrant un plaisir unique accompagné de quelques gouttes de son sang, comme une initiation. Ce moment n'avait pas été désagréable pour le vampire, il fallait l'admettre, son partenaire avait plutôt bien encaissé pour un humain. Ce dernier avait un pouvoir utile, dont il devrait user dans un autre but qu'ouvrir sa chemise, ce n’était pas une application satisfaisante aux yeux de Darell, mais ce jeune homme n’était pas encore « à lui ». Rien de notable. Rien d’intéressant. Rien de ce qu’il ne savait déjà. Il appréciait l’initiative d'avoir visité son lieu de vie, en tout cas. Bien, se contenta de répondre Darell.

L'attention du chasseur fut attiré par une notification sur son téléphone, dégainé immédiatement pour prendre connaissance de son contenu, et Darell entrevit un sourire se dessiner sur les lèvres de Viktor. Il avait repoussé les limites du soldat, au-delà de ce que l'homme était capable d'endurer, alors que ses frontières étaient déjà très étendues. Il s'était beaucoup amusé de ce chasseur se prenant lui-même dans les filets du vampire pour assouvir une vengeance. A présent, voilà qu'il travaillait pour Darell de son propre chef. Et, avec le sourire. Mari et femme formaient un duo d'exception, il ne s'était pas trompé en les épargnant pour les mettre à son compte. Échec et Mat, Viktor. Si la question de la transformation se posait pour le maître de lignée, il patientait encore. Le chasseur n'était pas encore totalement prêt, même si l'affûtage et le polissage de ce petit diamant frôlait la perfection. Il y avait un temps pour tout sous les cieux. Le moment viendrait.

Pour cette fois, tu feras une exception dans ta procédure d’exécution puisque je vais t'accompagner à Berlin. J'ai besoin de m'entretenir avec notre cible pour un complément d'informations. Ce n'était pas un règlement de comptes, pas cette fois, cet homme détenait des éléments sur un prétendu phénix croisé en Europe. Les rumeurs naissaient toujours d'une part de vérité, surtout dans ce petit monde surnaturel, mais la courtoisie n'avait rien donnée. Donc, il passait à la méthode forte. Darell allait extraire l'information du crâne de l'homme, que oui. Le vampire observa un instant son chasseur avant de reprendre la parole. Notre cible est un surnaturel vampirique de quelques siècles. Peut-être devrions-nous te prévoir un renforcement au combat avec un adversaire similaire ? proposa le vampire avec un léger rictus.  



N.3
Revenir en haut Aller en bas


Loup-garou

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/10/2018
Messages : 59

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Sam 20 Oct - 16:53

Fight or Die !
viktor & darell

« The army is the true nobility of our country. »
D’abord mon père, puis l’école et enfin ma carrière. Durant toute ma vie, on m’avait préparé à devenir un militaire, un homme, écoutant, observant, répondant aux ordres autant qu’il en donnait. J’étais un homme assidu. J’étais en pleine capacité pour réaliser chacune de mes missions et je transmettait celle ci comme on rend une population atteint d’un rhume… J’étais un homme devenue de main pour une créature surnaturelle que jamais au grand jamais je n’aurais jamais voulu découvrir. Un homme qui utilisait cette éducation, ce savoir et l’apprentissage d’une quinzaine d’année pour me modeler à son envie… J’y avais perdus mon âme et ma volonté mais j’avais gagner en force et nouvelle capacité. En ramenant le petit chez lui, je savais parfaitement ce que son corps tout entier, peut être même son esprit avait enduré. Darell n’était pas un amant idyllique, non, il était un homme respectant au pied de la lettre sa nature vampirique, mettant à terre les hommes que nous étions avec brutalité et violence. Je savais le malin plaisir que mon patron avait eu à prendre et détruire les barrières d’esprit de ce jeune homme. Je le savais, car j’avais autant subit cette destruction mentale… Peut être que la seule différence entre moi et ce sorcier, était que j’avais subis, j'étais contraint à être la victime de chair et de sang de ce vampire au double millénaire… Maintenant, qu’est ce qui avait changer ? Ma complète soumission à tout rapport ? Peut être. Je l’acceptais car je vivais pour ma femme et mon fils, et peut être aussi pour mon cadet… Tss… Lui aussi.

Berlin était loin dans mon souvenir. J’avais l’impression que des décennies s’étaient écoulés depuis mon premier déploiement, depuis que j’étais tomber dans ce piège machiavélique d’un vampire tel que Darell. Berlin, sa culture, ses monuments, sa nourriture et ses endroits si particulier… Un voyage avec ma soeur, qu’elle m’avait proposer quelques années avant mon premier round en raison de ma capacité à parler couramment la langue du pays. Un moyen aussi pour moi de voir autre chose que la bonne vieille amérique dans laquelle nous vivions depuis tant d’années… Je ne connaissais que la ville en tant que touriste. La préparation en tant qu’agent de terrain était bien différent et j’allais devoir étudier avec minutie l’endroit. J’allais devoir dérouillé tout autant ma parole germanique au passage… J’observais Baron avec intérêt. Mon corps connaissait les sévices et j’avais découvert bien après qu’il réclamait cette douleur que seul le maître ici présent pouvait lui offrir… Tss.. La voix de celui-ci ne se fit pas longtemps attendre. Une exception. Il était rare que j’en fasse mais.. D’accord… Le maître vampire allait donc m’accompagner pour cette mission. Comment devrais je prendre l’information ? Ni mal ni bien. C’était mon travail et l’homme en face de moi était en droit de faire ce qu’il voulait. Je répliquais avec calme : « Entendu. » C’était bien la première fois que je serais accompagné depuis le début de ma sombre garde, et pas par n’importe qui.. Les informations arrivaient à mes oreilles et j’écoutais, attentivement. Un vampire. Plus jeune que Baron. Extraction de données. Je préférais tuer et récupérer après, mais ici, ce ne serait certainement pas possible. Je soupirais légèrement et je savais que cela n’échapperais pas à mon patron.

Pourtant, je ne montrais pas d’opposition, j’étais juste déçue de ne pas pouvoir emmener mon arme fétiche. Le travail allait certainement se faire au corps à corps cette fois ci et pas autrement. Quelques lames, mes doubles dagues et mon H&K suffirait…. Je travaillais seul, j’avais appris à le devenir, ce solitaire essentiel à mes activité et à la réussite de mes missions. De toute façon, je n’allais pas faire le difficile. Il s’agissait de Darell, je n’avais pas vraiment mon mot à dire.  
 
Et à présent il entendait son maître lui dire explicitement qu’il voulait l’entraîner pour cette rencontre… J’avais déjà subit l'entraînement et cela avait fini comme à chaque fois. Morsure et… Je sourie légèrement. Allons donc. Si cela se terminait encore ainsi ce ne serais qu’à la bonne volonté de mon cher vampire de patron… Bras toujours croisé, ne bougeant pas je répondis, le regard planté dans celui de Darell : « L'entraînement servira toujours, même si je n’y ai pas recours durant cette mission… » finis je par dire. De toute façon je n’avais pas le choix, autant que j’y mette du mien. Je me redressais, me tournant vers la table où mon arme propre se trouver, prête à être remettre en sécurité. Et c’est ce que je fis. Je récupérais l’arme, canon vers le bas et vint ouvrir le panneau grâce à une combinaison. Le mur entier disparu dans le sol, révélant une trentaine d’arme accroché au mur. Je posais le Cheytac au seul emplacement vide. Je refermais, prenant la tête de la marche, ouvrant la porte et la maintenant pour laisser passer Baron. « Après vous, Maître » Un sourire, léger, très léger, plus par soumission naquit sur mes lèvres. Je savais parfaitement qu’il me ferait regretter cette attitude. Je savais que j’allais, comme toujours prendre une raclé monumentale et sa paire de crocs pour me punir de ma lenteur humaine. Je le savais…  
        
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas


Vampire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/04/2018
Messages : 609

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Lun 29 Oct - 10:51



Viktor et Darell - Fight or die !


Aucune autre réponse n'aurait été acceptable, mais Darell ne doutait pas de la bonne éducation de son chasseur, perfectionnée par ses soins lors de ces derniers mois en sa compagnie. Les humains pouvaient se montrer si fragiles, mais ils possédaient également une force d'esprit impressionnante, comme si leur essence compensait la friabilité de leur enveloppe. C'était toujours intéressant de travailler certains spécimens, comme Viktor. Le vampire nota l'intérêt du soldat quand il indiqua sa participation à la mission, mais il ne donna pas de détails supplémentaires, préférant attendre que tout soit prêt. En attendant, ils allaient s’entraîner, surtout l'humain, en réalité. Ceux qui pouvaient prétendre lui tenir tête au combat étaient rares, son infante parvenait à le tenir en respect aux combats de sabre, et ce n'était pas pour rien qu'Oscar était à la tête de son armée.

Un sourire discret, mais perceptible, s'imprima sur le visage de Viktor quand le maître annonça la séance du jour. Ce ne serait pas le premier, pendant lequel Darell endossait le rôle du chat jouant avec sa souris, mais la mission à venir était importante. Aussi, l'heure qui allait suivre serait studieuse. Les réjouissances viendraient ensuite, si le chasseur méritait, car Darell savait pertinemment qu'il les appréciait. Viktor avait déjà le goût du sang entre ses lèvres. Si la dépendance avait été faite envers son maître, Darell devait reconnaître que ce n'était pas une chose désagréable de laisser ses instincts prendre le dessus avec le chasseur. Ce dernier encaissait bien, très bien, et le plaisir qui marquait son visage sous la douleur était plaisante à observer.

Passons. L'heure de prendre ce qui lui était dû n'avait pas encore sonnée. Darell passa la porte menant à la salle d'entraînement, faisant une halte vers le vestiaire pour déposer sa veste, mais également revêtir un vêtement de circonstance. Il rejoignit ensuite le soldat tout en nouant ses mains avec des bandes, bien qu'il se dispenserait de gants. Il préférait largement le contact de la chair s'écrasant sur ses phalanges, les os percutant ceux de l'adversaire et le sang maculant sa peau. Je vais me mettre à ton niveau pour commencer, puis nous augmenterons graduellement jusqu'à parvenir à une puissance équivalente à celle de notre cible. Nous ajouterons des dagues pour terminer, histoire de s'amuser un peu, lança le vampire en se positionnant sur le tatami prévu à cet effet. La partie qu'il préférait, évidemment, il aimait toujours autant manier les dagues. Et bien ? Qu'attends-tu ? le provoqua Darell avec un sourire en coin moqueur.




N.5 - deux semaines


Dernière édition par Darell M. Baron le Jeu 1 Nov - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Loup-garou

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/10/2018
Messages : 59

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Lun 29 Oct - 11:41

Fight or Die !
viktor & darell

« The army is the true nobility of our country. »
En sa présence, rare était présent les sourires et les excès de confiance. Je savais par expérience que Baron détestait qu’on le prenne pour quelqu’un de trop proche. Comment ? J’avais pris pour moins pour comprendre ce détail tout seul. Ma formation militaire, et mon passage dans ce trou à l’autre bout du monde avait permis à mon esprit de rester solide, comme un roc. Rare était les hommes à pouvoir dire être rester intègre face à une pointure comme Darell. Toujours en quête de qualité, de puissance, d’obéissance et de soumission. Pourtant je connaissais peu de personne de sa trempe, qui, en quelques mois pouvais vous retourner l’esprit et vous faire comprendre que vous n’étiez rien. Non. Je ne connaissais personne d’autres en réalité. J’avais eu l’envie de mourir entre ses doigts et il pourtant, lui, ne voulait pas m’enterrer. J’étais sien. C’était tout ce que je devais savoir. Je n’éprouvais plus ce sentiment d’appartenance pourtant, je travailler pour lui. Peut être que de savoir ma femme en vie avait changé quelques choses. Peut être qu’elle avait justifier, je ne sais pas vraiment si c’était le cas, mais peut être avait elle prouvé que j’étais mieux sous les crocs et les millénaires d’expérience de ce vampire que nulle part ailleurs.

J’allais en prendre pour grade, même si maintenant, il était inexistant. Ne restez que mes acquis, mes armes et mon goût pour l’assassinat à longue distance. Plus rien ne me rattacher à ce monde, pas même ses plaques autour de mon cou. Ce n’était pas la première fois que je subissais le tutorat de Darell sur le sol de ce tatami. Loin de là. J’avais appris à observer chacun de ses gestes et pourtant je devais, encore et encore, rester concentrer pour entrevoir une faille de quelques microsecondes dans sa garde. Le combat rapprochés était un de mes points fort dans le passé, mais avec le vampire doublement millénaire, j’avais l’impression de réapprendre chaque position, chaque clé, chaque jeu de jambe et de frappe.

Alors que Darell se changeait, j’en fis de même en laissant le pantalon de travail pour un pantalon de sport renforcé et un débardeur large. Tout comme lui, les bandes, à une couleur pret, puisqu’elle était noires, vinrent s’enrouler sur mes mains. Pour lui, elles ne lui étaient pas d’une grande utilité, pour moi, elles avaient un but de protection réels. Je me devais d’être prêt avant lui, non seulement pour être prêt à recevoir ses coups, mais aussi pour allumer les lumières de notre zone d’entraînement. Je marchais, pieds nue sur le sol d’abord bétonné puis des matelas du dojo, allumant les lumières blanchâtres et pourtant adoucis. J’écoutais, hochant la tête. Les armes blanches étaient un prolongement de son être, un couteau était même le plus fidèle allié d’un soldat, en toute circonstances. Là où une arme pouvait prendres des secondes, la lame n’en prenait que le quart, voir moins. Entre les mains d’un être surnaturel de Darell, c’était encore plus effrayant mais je me défendais d’avoir un niveau stable et potable face à lui.

Mon attitude changea. Au Revoir l’homme au sourire. Au Revoir l’homme à l’attitude modéré. un calme, olympien s'empara de moi. Mon comportement se montrait comme en mission, quelques choses que Darell ne voyait pas. Quelques choses que je n’avais pourtant pas l’habitude d’être, ici, entre les murs souterrains du domaine Baron. J’étais un autre homme, un humain que Darell n’avait jamais eu l’occasion de voir. J’étais. Froid. Sa provocation ne tomba pas ainsi dans mon oreille, si bien que je resta de marbre face à son visage moqueur et joueur. Je m’approchais, me mettant en position, je devais analysais rapidement ma situation, et ceux rapidement. Et ma droite partit, je savais que je ne toucherais pas, et ceux même si Darell n’utilisait pas ses capacité, je referma mes ouvertures, attendant le retour du maître. Je me devais de rester calme, surtout face à lui.
        
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas


Vampire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/04/2018
Messages : 609

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Jeu 1 Nov - 12:33



Viktor et Darell - Fight or die !


La concentration marqua rapidement les traits du chasseur, mais également une attitude rarement remarquée par le vampire. Ce froid qui envahit le corps de Viktor fit presque frissonner le maître, pas de crainte ou de plaisir, mais d’une certaine excitation teintée de curiosité. Il entendait les battements réguliers du coeur de l’homme qui se préparait à partir au combat pour effectuer une mission de haute voltige, mais en aucun cas un petit corps à corps dans l’espoir de le renforcer. Intéressant. Ce Viktor possédait de nombreuses qualités pour un humain, c’était indéniable, et son recrutement n’était pas un hasard. Cet élément avait fait ses preuves à de nombreuses reprises, mais la mission survivante serait un niveau au-dessus à cause de l’aspect surnaturelle de la cible.

Ainsi, Viktor ne répondit pas à la provocation, mais il porta le premier coup malgré tout. Le vampire esquissa sans surprise, son expérience au combat remontait à des siècles, même sans sa condition physique vampirique. Il désirait savoir si ce masque implacable pouvait s’effriter, en connaître les limites. Il répliqua à son tour, mais il ne visa pas la tempe ou une partie haute. Ils ne se mesuraient pas dans un combat possédant des règles. Dans la rue ou dans une arène, seul une chose comptait : survivre. Et, le vampire auquel ils allaient se mesurer avait cet instinct. La mort. Ils allaient danser avec la grande faucheuse, dans un rythme très soutenu et intransigeant. Le moindre faux geste serait fatal.

- Cette attitude te sied à merveille, Viktor. C'est une agréable vision, notamment chez mes vampires...

Pourquoi Darell n’envoyait pas un de ses hommes soigneusement entraîné par son commandant ? Perdre Viktor n’était pas le but de la manoeuvre, mais c’était une sorte de test, afin de le pousser encore plus loin. Dans ses retranchements. Toujours plus loin.

Le vampire rendit donc la pareille au chasseur, mais davantage dans l’idée de l’immobiliser que de l’abimer.






N.7 - une semaine
Revenir en haut Aller en bas


Loup-garou

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/10/2018
Messages : 59

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Dim 11 Nov - 16:18

Fight or Die !
viktor & darell

« The army is the true nobility of our country. »
Oui. J’étais dans un état second. J’étais dans l’état que je me devais d’avoir. J’avais l’humeur combattante. De la concentration. Du calme. Mon tempérament de feu avait laisser place à ce comportement de combattant. Chaque parcelle de mon corps était tourné vers le combat. Pas de tension pourtant, juste un tonus fort, gardais entièrement pour combattre. J’observais. J’analysais avec ma maigre cervelle humaine les ouvertures et les placements possible de mon maître. C’était difficile de comprendre ce qui était difficilement perceptible pour un simple humain. Je connaissais tout de même plus de choses qu’un simple homme lambda, j’étais un soldat, entraîné. Devenue mercenaire, devenue son chasseur, unique humain à être utilisé ainsi. J’avais des capacités et pourtant, je me sentais vulnérable sur le sol de ce dojo, à combattre, à nouveau contre lui. Ce n’était pas la première fois et pourtant j’avais la sensation que ce nouveau combat était totalement différent des autres. Darell avait un but contrairement aux autres fois. Il n’y avait pas d’aspect lubrique comme finalité, non, il n’y avait que cette préparation pour cette mission spécifique…

Le premier coups parti et je savais que ce ne serait qu’une introduction. Un coup dans l’eau connu à l’avance car je savais pertinemment qu’il esquiverait sans soucis. Je voyais déjà mes erreurs de placement de jambe, un manque concret de rapidité, un bassin absolument instable. Je n’avais pas assez de rigueur pour toucher dès le premier coup le doublement millénaire. Je tournais, respirant lentement, laissant mes yeux traînés sur le corps du maître. Mon attitude ne changea pas. Aucunement. Il n’y avait pas de place pour un changement de toute façon. J’observais les courbes, le placement et la fluidité de mon adversaire. Chaque détail comptais car ils pouvaient montrer le début d’une faiblesse, voir mieux, une ouverture.

Je l’entendais distinctement cette voix commentant mon attitude. Il était rare que je prenne celle ci mais je me devais d’être au plus proche de mon comportement de mission et ce même durant l’entrainement au vu du partenariat future avec Baron. Je laissait couler, ne souhaitant pas me déconcentrer à analyser ses paroles.. De plus, un adversaire n’aurait jamais dit ça. Je gardais ma respiration, tentant d’esquiver mais trop tard. Le coup me frappa , me déstabilisant et me faisant lourdement atterrir au sol. Je réfléchis sans demi mesure et pris les mesures immédiate en réaction. Je roulais sur le côté, me retrouvant sur derrière lui. Je me mis en appuie sur une jambe et faucha ses jambes pour amener le vampire à terre. Le combat au sol aller débuter… Je m’avançais rapidement, et tentais de prendre une jambe pour l’immobiliser. Je savais que c’était risquais et ce même si Baron descendait à mon niveau. Il restait plus à l’aise au combat. Le temps avait forgé un homme puissant et je ne pouvais pas rivaliser face à ça.
            
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas


Vampire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/04/2018
Messages : 609

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Dim 25 Nov - 9:03



Viktor et Darell - Fight or die !



Darell appréciait la lutte à sa juste valeur, l’ancien laniste avait de l’expérience dans le domaine, même si l’art du combat ne lui avait pas été enseigné dès ses premières années où il fut un jeune homme. Il s’était contenté d’observer les gladiateurs de son père, ce dernier également, pour apprendre à gérer le ludus. Ces vies et ces morts entre ses mains. Cet empire qui deviendrait le sien. Il prospérait encore deux milles ans après, sous le nom de Baron, mais il portait son héritage familiale au travers les âges et les temps. Cet entraînement déliait les muscles du vampire, qui n’était plus qu’un homme contre un autre, un semblant d’humanité biaisée.

Mais, le monstre reprit rapidement ses droits dans cette enveloppe qu’il avait rongé de son poison, une bénédiction infernale de la Faucheuse. À terre, la fleur du mal s’épanouit et s’éveilla pour effacer davantage encore Marius, sa possession si précieuse, n’offrant que Darell à ce monde. D’un mouvement rapide, le vampire reprit l’ascendance sur le mortel pour lui asséner un coup violent. Puis, la violence devint maîtresse, maculant les tapis de la salle d’entrainement. Les deux hommes se livrèrent un combat sans merci, mais Viktor n’avait aucune chance de survivre si Darell ne se contenait pas un minimum. Le vampire dégaina alors une dague, mêlant les incisions nettes et précises à cette danse. Le diable était vicieux. Du plaisir s’invita alors que la chair s’ouvrait, les grognements de douleur résonnaient et l’effluve du sang flottait dans l’air. Il frappa, jusqu’à maîtriser l’homme, songeant au passage que la transformation se rapprochait. Son chasseur était presque prêt. Encore un peu. Et il lui appartiendrait corps et âme.

Darell se redressa, un ricanement s’extirpant de ses lèvres face à la vision acculée de Viktor. Un moment fort divertissant, il fallait l’admettre. Le vampire inspira profondément pour s’enivrer de cette sensation, de ce parfum et de ce plaisir brut. Si Viktor avait été une femme, le combat aurait pris une tournure bien différente. Mais, Darell se contenta de s’ouvrir le poignet, positionnant ses doigts au-dessus de la bouche du chasseur. Les gouttelettes coulèrent lentement sur ses doigts pour s’écraser de manière chaotique sur les lèvres de Viktor, parfois à côté de son visage. À genoux. Viens prendre ce qu’il te faut. Juste le nécessaire, pour résister à l’envie d’en aspirer davantage, une douce frustration.

Il te faudra consommer de la veine de vénus, par sécurité. Le corps de Viktor n’était pas encore rétabli, accroché à la ligne rouge qui s’écoulait, comme on agrippait la vie par crainte qu’elle s’essouffle. Darell était exigent. Avec lui-même, avec les autres, surtout avec son chasseur. T’armer de lames et balles en argent, il est fort probable que nous rencontrions des créatures diverses. Il glissa son regard dans celui du chasseur, l’observant de toute sa hauteur. Je veux que tu sois mon ombre. As-tu peur du noir, Viktor ? De la mort.




N.9 - deux semaines
Revenir en haut Aller en bas


Loup-garou

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/10/2018
Messages : 59

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Dim 25 Nov - 14:50

Fight or Die !
viktor & darell

« The army is the true nobility of our country. »
Etait ce vraiment un entraînement ? N'était ce pas juste du bon plaisir pour les yeux de Baron ? Je peinais. Je peinais car je n’étais pas doté de deux millénaire. Je peinais car même avec mon entrainement de militaire humain. Je restais humain. Un humain asservi. Un humain qui n’avait plus son mot à dire quant à son avenir… Je redoutais que Darell ne plante ses crocs à nouveau depuis qu’il m’avait mis sur les rails des assassinats. Depuis que j’avais retrouvé un semblant de vie avec le retour de Sandra et la présence inespérée de mon fils. Je redoutais qu’il prenne ma vie et qu’il la prolonge pour me faire devenir son faucheur jusqu’à la nuit des temps. Je ne pouvais pas m’imaginer avec les mêmes crocs que lui. Avec la même volonté de sang. Avec la puissance. Avec… Avec un coeur mort. Comment me verrait Sandra en étant ainsi. Je ne serais plus vivant. Et mon fils ? Qu’adviendrait il de lui ? Un jeune vampire était un prédateur extrêmement dangereux… Si je devenais son infant… Je n’aimais pas cette idée… et pourtant, quel militaire ne rêvait il pas de devenir plus rapide, plus puissant, sans autre soucis que de se repaître du sang de son ennemi ? Pas moi. J’avais perdus le droit d’être nommé militaire dans cette vie. J’avais tâché mon corps de formation en faisant vivre ma vengeance… Et j’en payais les conséquences. Le karma s’était jouée de moi.

La violence du coup me fit voir des étoiles, pourtant je ne lâchais rien. Je me devais de lui prouver que j’étais en capacité à supporter les pires douleurs pour accomplir ma mission. Je me devais d’être son fier combattant et pouvoir espérer atteindre faiblement son niveau… Mes poings tapaient les muscles autant que les siens sur les miens, j’étais concentrais, à une point que même Baron n’aurait pu voir ailleurs chez ses comparses humains. J’évitais les coups de dague, jouant, dansant, me mouvant. J’étais trop lent pour esquiver chacune des incisions. Je le savais. Ma nature humaine était trop faible. Une incision, puis une autre, et encore une autre. Je grognais, mais retenais ma douleur pour m’en servir de force. Je ne put rien faire face à la clé de bras du maître. J’étais à terre, et je tentais de reprendre ma respiration quand je le sentis retirer ses bras. Je me releva mais le combat était maintenant fini. Comment souhaitait il que je sois à la hauteur en ne me laissant pas plus de temps.. ? Je sentis l’odeur caractéristique de son sang chatouillait mes narines. Je m’approchais et obéi. Mon torse était ensanglanté des multiples lacérations causé par les dagues du maître. Je tomba lourdement devant lui, ouvrant légèrement la bouche pour récupérer les gouttelette du sang qui me permettrais de régénérer mon pauvre corps d’humain. Je pris son poignet à deux main et déposa mes lèvres sur la plaie avant que celle-ci ne se referme. Je pris trois longues inspiration, laissant mon corps se réparer de ses sévices. Je me sentais pitoyable de me laisser ainsi soumis… Je baissais la tête, déposant mes mains sur mes cuisses. Pour un invité au dojo, la scène était une bien belle preuve de mon asservissement pour Darell. C’était indéniablement vrai. Moi. A genoux. Lui. Debout. Ma respiration diminua doucement pour n’être qu’un léger bruit. Mon coeur cessa de tambouriner dans ma poitrine pour reprendre un rythme calme. J’écoutais, regardant mon maître. Mon regard sombre fut sa réponse. En rien je n’ai peur du noir… En rien je n’ai peur de la mort si puisse t’elle me libérer de ton emprise… .

Je relâchais ma succion à son poignet en me faisant violence intérieurement, et baissais la tête. Mes plaies n’étaient plus. La fatigue parti. Je posais mes mains sur mes cuisses. Le silence régnait. Je mis mon poid sur mes talons et me redressa sans m’aider de mes mains. Nous faisions la même taille lui et moi mais je ne serais jamais son égale. Je marcha en dehors du dojo, marchant sur le béton froid entre l’armurerie et la salle de combat. Je retirais le tee-shirt ensanglanté et le jeta dans une poubelle. Si Darell me suivait, il pourrait voir les anciennes cicatrices de guerre qu’il avait eu plaisir à réouvrir durant ma période d’asservissement. Je défis les bandes, et attrapait dans une armoire en métal un nouveau haut noir. Je le passais avant d’ouvrir le panneau latérale de l’armurerie. Je commençais sans attendre la préparation de la mission. Arme. Matériel basique. Quelques rechanges. En deux heures de temps, chaque détails fut réglé. Nous étions prêt à partir.

Darell n’avait pas entendu une seule fois ma voix depuis que je lui avait laisser la galanterie de passer devant moi. A quoi pouvais je m’attendre ? Le maître n’allait pas le laisser gagner. A quoi bon si cela n’est pas divertissant ? J’avais charger, attendu le vampire et conduis jusqu’à l’aérodrome pour décoller. Berlin. Nous voilà.

Je ne trouva pas la quiétude à dormir dans les premières heures de voyages. Je sentais le regard de Baron m’analysait. Je le sentais comme je sentais ses crocs sur mon cou lorsqu’il souhaiter se repaître. Je n’étais pas juste un chasseur. Pas juste un mercenaire. J’étais sien. Corps. Sang. me. En m’attaquant à lui trois ans plus tôt. J’avais signé avec le diable en personne pour le restant de ma vie et s’il venait à la rallonger, pour l’éternité… Neuf heures de vol depuis l'Aérodrome et notre arrivé dans la ville allemande. Je m’étais positionner le plus loin possible du maître pour dormir. Un contact vint nous chercher pour nous conduire à une planque dans le centre de la capitale allemande. Un lieu simple, moderne et proche de notre cible. Je descendis nos affaires, laissant Baron découvrir le lieu… Je m’en foutais un peu à vrai dire de savoir si cela lui plairait, une planque était une planque bien que celle-ci ressemble à un bâtiment du début du XXème. Je déposais nos affaires et commença à préparer notre future sortie....
           
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas


Vampire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/04/2018
Messages : 609

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Mer 28 Nov - 5:28



Viktor et Darell - Fight or die !



La satisfaction de la position du chasseur fut grande, surtout lorsqu'il vint quérir son poignet pour s'abreuver à ce filet sans vitalité, mais capable de refermer la moindre de ses blessures. Baron s'était sans doute emporté par le suintement du sang, la vibration émise par la lame alors qu'elle lacérait la chair chaude. En réalité, le vampire lâchait rarement la bride, mais cet humain avait une surprenante capacité d'encaissement. C'était notable et remarquable. Il était cassable, mais résistant à la fois. Darell appréciaient ce doux mélange, entre force et faiblesse. Il avait de grands projets pour ce soldat, même si ce dernier les redoutait.

En attendant, il fallait se préparer pour Berlin afin de mener cette mission de renseignements et, il l'espérait, trouver le chemin jusqu'à sa quête. Une créature. Un artéfact. Les deux ? Darell avait hâte, au point de démontrer une certaine impatience. En compagnie de Viktor, ils avaient décollé pour rejoindre l'Europe, le chasseur conservant une bonne distance avec la sienne. Le maître aimait le silence entrecoupé par les battements de cœur de l'humain, tel un métronome. Un rythme lent. Régulier. Darell pourrait le frapper de son doigt sur la table en bois vernie. Il marquait son impatience. Le temps qui s'écoulait. Le vampire avait envie d'arrêter la machinerie du temps. Il dévia son regard de la poitrine du chasseur, posant ses iris millénaires au travers du hublot, regardant le monde à ses pieds. Il finit par se plonger dans un vieil ouvrage à la langue perdue, carnet en mains, pour en déchiffrer le message prophétique qui s'y cachait.

Ils arrivèrent à Berlin, trouvant le chemin d'une planque sommaire, mais à la technologie de pointe. Les humains aimaient s'amuser avec cette dernière, mais Darell prenait davantage de plaisir à traquer sa proie, même s'il admettait que les temps modernes raccourcissaient les chasses. Ce serait divertissant quoiqu'il advienne. Et, il avait des informations à récolter de la part de son semblable. Ne perdons pas davantage de temps, s'impatienta Darell alors que la stratégie était établie pour coincer le vampire comme de la vermine. Il savait de sources sûres et complices que la cible serait en entretien avec un de ses infants, une faiblesse à exploiter. Il avait confiance dans les compétences de son chasseur, il n'avait pas à craindre de prendre un pieu dans le dos, ce dernier était docile et obéissant. Darell troqua donc son costume griffé pour une tenue de chasse et, contrairement aux apparences, il se sentait beaucoup plus à l'aise ainsi, au contact de ses lames fétiches. Il portait des dagues d'excellentes factures, plongées dans du poison et parfaitement affûtés. Et, pour le plaisir, il s'était équipé d'une arme pouvant toucher les ennemis à distance, à savoir une hache à l'équilibre minutieuse. Ah, rien ne valait une lame à l'ancienne, de celles qui tranchaient et décapitaient. Car, il comptait user de cette technique. Une bonne vieille décapitation !

Les deux hommes se rendirent donc aux coordonnées données, se préparant pour un petit bain de sang, surtout le vampire. Ils allaient entrer discrètement et, une fois à l'intérieur, ils frapperaient. Darell n'était pas pour une entrée fracassante, mais soignée et imprévisible. Ceux qui se mettraient sur son chemin perdraient la vie. Ou, la non-vie.



N.11 - une semaine

Revenir en haut Aller en bas


Loup-garou

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/10/2018
Messages : 59

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  Lun 3 Déc - 17:08

Fight or Die !
viktor & darell

« The army is the true nobility of our country. »
Le temps de quelques heures. Le temps d’une préparation méthodique. Le temps d'aiguiser esprit et arme. Le temps de prendre… son temps. Deux heures après notre arrivée dans la ville berlinoise, nous avions revêtu nos vêtements tactiques. Tenue identique. Noires. Rehaussé de fil rouge. De zones renforcées. Une tenue pour tuer et effacer la moindre visibilité du sang de nos ennemis. J’avais placé mes H&K dans les holters, deux sabres perses dans le dos, aux lames d’argent gravé, recouvert d’un poison, mélange d’aconit et de veine de Vénus, parant à toute éventualité de notre combat à venir. Ma ceinture comportait quelques munitions de plus et des couteaux de lancer argenté au coeur empoisonné. Je n’avais rien à envier quant à mon style, seulement peut-être, la mords bien que je me sentais parfaitement bien en tant que vivant. Nous étions de noires tous deux, devenus enfants de la Faucheuse. Un duo presque inédit, invraisemblable. Il me prouvait tout de même que l’homme que j’avais en face ne se reposer pas dans sa suite et savait utiliser ses doigts autres que pour une torture sur ma personne ou sur tout autre être présent dans ses sous-sols.

Dans ses dos, une hache se tenait entre ses omoplates dessinée à travers le tissu sombre couvrant. Je portais plus de protection, que voulez-vous, mon humanité ne pouvait pas tenir son immortalité en combat rapproché. Lames, armes, et autre artéfact de combat étaient prêts à prendre sang et vie ce soir…

J’avais repéré dès mon arrivée les lieux proches. Une bâtisse, un théâtre, dans une partie reculée du quartier ouest. La zone était presque abandonnée, devenue crypte pour bon nombre de vampires et autres créatures sans maître… Nous marchâmes durant une dizaine de minutes et je sentais avec mon instinct humain l’impatience du vampire à mes côtés. Je l’enviais quelque part, j’enviais cette fascination pour ce liquide rougeâtre… J’étais concentré en arrivant face aux théâtres aux allures de bâtisse détruite. La discrétion était de mise ici, et nous pénétrâmes dans le lieu le plus silencieusement. Nous arrivâmes dans la salle, la plupart des sièges de la salle de spectacle absent pour je ne sais quelle raison. J’entendais sans soucis les respirations des êtres nous entourant. Ils tombèrent. Les uns après les autres. Un… Trois… Sept… Vingt… Et puis cinquante. Cinquante personnes nous entouré. Est-ce que je frissonnais à leur vu ou plutôt au sourire et aux prunelles sombres du maître vampire à mes côtés ? Je n’avais aucun signe de plaisir sur mon visage, juste cette même concentration que Baron connaissait maintenant.

Je bougeai, me mettant dans son dos et sortie lentement les deux lames, le métal crissant quand celui-ci se rencontra entre les deux jumelles. J’entendais les rires de certains, des gloussements, des murmures… Je pris une dernière grande inspiration et me concentra pour le combat à venir. Loup, Vampire, Métamorphe en majorité déboulèrent comme une vague. Le sang envahit rapidement l’atmosphère tandis que le nombre de nos ennemis diminuer à vitesse grande V. J’avais déjà quelques lacérations, mais je finissais toujours par reprendre le dessus. Il y avait eu du bon à être entraîné par l’homme dans mon dos. Aucun militaire ne pouvait rêver mieux, enfin, torture en moins peut être bien que je pensais maintenant qu’elle faisait partie intégrante de ma mentale d’acier.

Les têtes roulées à terre, bras, os et sang… Beaucoup de sang. J’en étais recouvert. Bientôt, nous ne fûmes plus que nous deux. Nous nous étions renvoyé la balle, tuant l’assaillant de l’un et de l’autre dans une danse que même la Grande Faucheuse ne pouvait qu’apprécier. Je me tournais, mais ne laisser même pas le temps à mon maître… Je lançais le dernier de mes couteaux de lancées dans le coeur du dernier vampire. J’étais calme, couvert de sang, coulant et dégoulinant sur mon corps entier. Je n’avais pas de sourire. J’avais fait mon travail. C’était tout ce qui m’importait. La vision que je devais offrir à mon patron…  Même ça je m’en foutais. Je calmai ma respiration… Le silence se fit durant un instant avant que je ne lève la tête en entendant les bruits de pas à l’étage au-dessus de notre tête. Je n’attendais pas plus, prenant le passage derrière la scène pour rejoindre l’escalier tandis que je pouvais parier que mon maître avait utilisé ses capacités pour rejoindre les hauteurs des rangs de spectateurs… Nous n’avions plus qu’un homme à débusquer et je pouvais entendre le grognement d’envie de Baron de là ou j’étais…  

           
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fight or die ! [Viktor & Darell]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Fight or die ! [Viktor & Darell]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viktor Kalabis
» Viktor Ullmann
» J.A.L.N BAND - life is a fight 1976
» Google Fight
» Viktor & The Blood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R O S S C R E E K ஃ :: Ross Creek :: The East :: Autre habitation :: Hotel Baron-
Sauter vers: